Le projet AMETHYST (ANR TRANSMED), qui a démarré en Aout 2013 a pour objectif principal d’analyser l’évolution des ressources en eau et des trajectoires des usages sous l’influence des changements climatiques et anthropiques en Afrique du Nord. Deux cas d’études sont proposés, le bassin de Merguellil, situé au centre de la Tunisie, et le bassin de Tensift, dans la région de Marrakech, au Maroc. Ce choix est lié à la forte représentativité de ces deux sites à la problématique de la raréfaction de l’eau, avec une riche complémentarité en terme de contexte environnemental, d’usages et de gestions des ressources.

Il s’agit d’un projet complètement interdisciplinaire combinant sciences géophysiques, sociales, économiques et politiques, avec trois axes de recherche :

-          Le premier, dans le but d’analyser le fonctionnement des processus hydrologiques (recharge de la nappe, interactions surface-végétation-atmosphère, couplage nappe-surface) à travers une exceptionnelle base de données acquise durant quatre années (2010-2014). L’étude des sciences sociales et humaines contribue à déterminer les impacts des usages d’eau et les politiques de régulation sur ces processus hydrologiques.

-          Le deuxième, en se basant sur les modèles et observations validés, permet la discussion de l’évolution des ressources en eau durant la période des cinquante dernières années. Une attention particulière est donnée à l’analyse des événements extrêmes de sécheresse.

-          Dans le troisième, différents scénarii, basés sur les modifications climatiques et anthropiques, associés aux projections socio-économiques, seront analysés afin d’évaluer les évolutions des trajectoires des ressources en eau sur les cinquante prochaines années.

Cette étude est principalement basée sur la modélisation intégrée combinant analyses géophysiques et prise en compte de l’intervention humaine. Elle est proposée dans un cadre multi-disciplinaire, en étroite collaboration avec les décideurs et utilisateurs des ressources en eau.

Dans le contexte du troisième axe de recherché, un atelier “scénarii anthropiques” est proposé Durant 3 jours (28/02-02/03) dans l’objectif de développer, en étroite partenariat avec les utilisateurs et décideurs, les scenarii anthropiques pour les 20 prochaines années. Cet atelier complète le travail déjà effetué pour les scénarii climatiques dans AMETHYST.

Le premier jour de l’atelier (Chebika, Kairouan) était dédié à des discussions sur l’avenir de l’eau potable. En présence du CRDA-Kairouan, des responsables de GDA, et chercheurs (35 personnes), différentes questions ont été analysés (prix de l’eau, connections, avenir des GDA etc).

Le deuxième jour de l’atelier (Kairouan) était dédié à des discussions autour des scenarii pour l’eau agricole. Plus de 40 personnes (CRDA, agriculteurs, chercheurs) ont analyse les facteurs principaux de l’évolution des ressources en eau (irrigation, fourrages, évolution de l’agriculture etc).

Le troisième jour de l’atelier (INAT, Tunis) a permis la rencontre avec les institutions nationales (Sonede, ministère de l’agriculture) pour une analyse nationale de l’évolution des ressources.

20170228 12384220170301 123159

Member Login: